Société Varinard, fabricant des écharpes de Miss

Par Emeline, 11/20/2017 - 14:32
Echarpe Miss Languedoc 2015

Alors qu’Aurore Kitchenin représente la France à l’occasion de Miss Univers, et que le concours national a lieu le 16 décembre, nous avons voulu faire un petit tour d’horizon sur l’histoire des Miss France et de leurs écharpes.
 

L'événement incontournable de la fin d'année

 

Le plus célèbre des concours de beauté fête bientôt ses 100 ans ! Ouvert aux jeunes femmes de 18 à 24 ans, il élit chaque année lors de sa retranscription sur TF1 la plus belle femme de France et ses 5 dauphines. Cet événement présenté par Jean Pierre Foucault, est très suivi par les français.

Tout d'abord, les candidates sont préalablement soumises à des élections locales et nationales, organisées par le comité officiel. Bien que certains critères de sélection se soient assouplis depuis le passage de Sylvie Tellier (ex Miss France 2002) qui succéda à Geneviève de Fontenay, en tant que Présidente du Comité de Direction, il en demeurent des principaux : être de nationalité française, mesurer plus d’1m70 et posséder un casier judiciaire vierge.

De plus, une attention particulière est portée à l’image des jeunes femmes : ainsi les recours à la chirurgie esthétique ou encore les tatouages et piercings sont interdits par le règlement du concours. Avant la cérémonie d'élection annuelle, les Miss régionales passent également des tests d'élocution, de comportement et de culture générale. Les 12 ayant obtenus les meilleurs résultats, sont d’office qualifiées pour le vote du jury et des téléspectateurs. La gagnante étant pendant toute une année au contact des acteurs nationaux importants, et invitée à s’exprimer sur des sujets d’actualité, ces qualités sont donc importantes.

Enfin, l’événement organisé par TF1 et Endemol, est ponctué de plusieurs temps : trois défilés, en maillot de bain, puis en tenue traditionnelle régionale, et enfin en robe de soirée, mais aussi l’interview par le jury de 12 prétendantes présélectionnées. A cet issue, 5 finalistes sont désignées et seront soumises au vote final du public qui détermineront les dauphines dans l'ordre, et bien sur la grande gagnante.

Le concours Miss France et ses déclinaisons
 

Depuis, de nombreux autres concours ont vu le jour. On peut citer par exemple Miss Prestige National, repris par Geneviève de Fontenay depuis 2010. dont le principe est sensiblement le même que Miss France. Certains bousculent même les critères physiques, avec la création du concours Miss Ronde France, tenu de 2010 à 2017. Au delà, Miss & Mister France Sourd parrainé par Sophie Vouzelaud, fête sa 7ème édition cette année, alors que la première édition de Miss Monde fauteuil roulant s’est tenue cette année. On trouve même des concours basé sur un critère exotique comme “Miss Chocolat”, qui célèbre les métisses de la Réunion, ou “Miss petite de France” qui acceptent les jeunes femmes de moins d’1m70.

Une déclinaison du concours de Miss France a été créée également pour les hommes, et les petites filles. Bien que ce dernier fut interdit en 2013, celui pour les Messieurs rencontre un vif succès. Devenu Mister France depuis 1993 (anciennement Monsieur France dont la première édition a eu lieu en 1692). Le Mister et ses dauphins sont élu chaque année selon le même principe que leur égérie féminine. Ici, les critères sont plus souples, avec la possibilité de s’inscrire de 18 à 35 ans, néanmoins, l’implication des prétendants dans une cause personnelle compte pour beaucoup dans la sélection.

Enfin, importé des Etats Unis, le concept de Mister Gay Monde promouvoit depuis près de 10 ans, la défense des droits des personnes LGBT (Lesbienne Gay Bi Trans) avec un concours de beauté particulièrement médiatisé.

Des créateurs au service de leur beauté

 

Au delà du plaisir de regarder les jeunes femmes et jeunes hommes défiler, le public apprécie l’envers du décor fait de strass et paillette et de tout ce qui peux le faire échapper de leur quotidien. On peut penser à juste titre que le cérémonial plait avec le sacrement représenté par la couronne et l’écharpe de la Miss élue. D’ailleurs, ces événements permettent l’emploi de beaucoup de petites mains, créateurs, artistes qui réalisent chaque coiffure, maquillage et tenues avec soin.

Par exemple, concernant le concours Miss France officiel, Julien D’Orcel, le célèbre bijoutier, crée depuis 2010 la couronne de la gagnante. Le diadème est un modèle unique qui pourra être conservé par la Miss après son mandat. Il reprend avec élégance tous les codes de la joaillerie avec des lignes tendances et ultra féminines. Toutes les participantes repartent néanmoins avec de très jolis lots, offerts par les partenaires officiels.

Quand à l’écharpe, elle est l’autre accessoire indispensable de la Miss. Elles sont confectionnées par notre société Varinard. Basés à Vaison la Romaine dans le Vaucluse depuis 1986, notre structure familiale offre un service de pavoisement de grande qualité pour pour les bâtiments nationaux, l’affichage publicitaire ou encore les événements. Nos écharpes de Miss sont conçues sur mesure et font 160cm de long et 9,5 cm de large, reliées par un pin’s. Signe de prestige,  l’écharpe de Miss régionale est en tissu bleu, et imprimée en blanc à l’effigie de la région représentée. Elle peut être doublée de celle du titre national pour la gagnante et ses dauphines qui est traditionnellement blanche et brodée de bleue, avec des bords ou franges couleurs or. Elle est accompagnée d’un logo rond tricolore, bleu, blanc, rouge, de l’extérieur vers l’intérieur, qui rend hommage aux couleurs de l'hexagone.

Allez vous suivre les prochaines élections ? Quelle Miss vous a particulièrement marquée ?

Lien produit: